Fondation Agnès Martin : de la légitimité au procès

Alors qu’une rétrospective de l’artiste est présentée cet automne au Musée Guggenheim, un litige judiciaire lié à l’authentification de 13 de ses oeuvres oppose la Mayor Gallery à la société LLC Agnès Martin Catalogue Raisonné, chargée d’authentifier les oeuvres de l’artiste.

Agnes Martin dans son atelier - ALEXANDER LIBERMAN PHOTOGRAPHY ARCHIVE, PAUL GETTY TRUST

Cette artiste canado-américaine née en 1912 est souvent rattachée au minimalisme mais elle se réclame davantage de l’expressionnisme abstrait. Sa peinture contemplative, spirituelle et influencée par le taoïsme inspire une grande tranquillité. Méconnue en France, elle a su s’imposer comme une figure incontournable outre atlantique dans un monde largement dominé par les artistes masculins.

Agnès Martin, Untitled #2 (1992), acrylic and graphite on canvas

I would like [my pictures] to represent beauty, innocence and happiness, I would like them all to represent that. Exaltation.
— Agnès Martin

La galerie d’art londonienne Mayor Gallery a intenté une action en justice contre la fondation qui a refusé d’authentifier 13 oeuvres de ses clients lors de la constitution du catalogue raisonné de l’artiste en 2014.

Day & Night (1961-1964), l'une des oeuvres incriminées. 

En déclarant ces oeuvres fausses, la fondation prive de facto ces tableaux de toute valeur - les clients n’ont d’ailleurs pas tardé à demander leur remboursement. Un dommage qui estimé à pas moins de 7.2 million de dollars pour la Mayor Gallery.

La galerie et les collectionneurs ne parvenant pas à obtenir plus d’explications sur les raisons motivant ce refus, ils ont déposé plainte. Mais quand on sait que le marchand d’art Arne Glimcher est membre du comité d’authentification et qu’il ne s’entend pas avec le propriétaire de la galerie londonienne James Mayor… on est en droit de penser à un conflit d’intérêts.

Cette affaire remet encore en question la légitimité des fondations d’artistes qui s’occupent de l’authentification des oeuvres d’arts après la mort d’un artiste. Une loi a été proposée par l'état de NY pour protéger les experts contre les procès pour authentification. Et contre la toute puissance des fondations ?