Flagrant délit

« Rien ne peut faire que nous ne soyons lésés chaque fois que nous nous trouvons en présence d’une contrefaçon. Même si l’abus de confiance ne dure qu’une seconde, il y a eu préjudice porté à l’innocence - innocence sans laquelle il ne saurait y avoir d’appréhension affective de l’oeuvre d’art et qui nous quitte au soupçon d’un piège.”
— André Breton | Flagrant délit, in Le Figaro, 2 juillet 1949
André_Breton