Elmyr De Hory : le Faussaire du siècle

On le surnomme le faussaire du siècle. Elmyr de Hory, hongrois installé à Paris après la seconde guerre mondiale et ancien élève de Fernand Léger, a inondé le marché de l'art de près d'un millier d'oeuvres. Avec la complicité de Fernand Legros, génial receleur de tableaux aussi haut en couleurs que l'étaient ses tableaux, il est à l'origine de l'un des plus gros trafics de faux de l'histoire de la peinture.

Elmyr De Hory, un personnage haut en couleurs

 

Il faut absolument voir ce documentaire de Dimitri Pailhe et ses savoureuses images d'archives pour comprendre comment ce peintre au pinceau caméléon en est arrivé là.

Une première vente fortuite - une riche anglaise prend son croquis pour un authentique Picasso et insiste pour le lui acheter - quelques rencontres décisives, un goût prononcé pour la jet-set et le tour est joué. Presque un concours de circonstances en somme...

Reverse sketching

Dans les années 70, la déferlante du faux sur le marché de l'art est colossale. Elmyr de Hory et Fernand Legros aidés d'un autre faussaire, Réal Lessard, vont alimenter un trafic à grande échelle, et vendront notamment à des milliardaires américains de faux Picasso ou Matisse en échange de sommes extravagantes.

Fernand Legros

Epinglés pour avoir vendu 52 tableaux - dont 44 faux - au milliardaire texan Algur Meadows, Fernand Legros, Elmyr de Hory et Réal Lessard doivent affronter un procès qui signera leur perte.

Entre eux et individuellement, cela finira mal, forcément. Mais la personnalité flamboyante - arrogante? - et l'oeuvre d'Elmyr de Hory sont de celles à connaître, même si elles resteront à jamais dans l'ombre des géants.

Documentaire de Dimitri Pailhe (2016). 53 min (Disponible en replay sur Arte+7)